Téléphone : 06 78 54 83 44
Le pissenlit, l’ami de votre foie

Le pissenlit, l’ami de votre foie

Le pissenlit ou dent de lion vous connaissez ? Il pousse généreusement dans votre jardin. Parfois, il envahit, à votre grand désespoir, votre belle pelouse. Tout comme l’ortie, vous le considérez comme une mauvaise herbe.

Peut-être avez-vous le souvenir de vos grands-parents qui l’utilisaient pour des préparations culinaires, dans leur médication et pour nourrir les lapins.

Dans la nature, les animaux le recherchent car ils connaissent bien ses qualités.

Il peut être classé à la fois dans les plantes médicinales et dans les légumes. Son usage remonte à la nuit des temps. Il apporte une aide des plus importantes en matière de santé.

Il fait partie des rares plantes parthénogénétiques, c’est à dire qu’il est capable de former ses graines sans intervention extérieure.

Redonnez-lui une place d’honneur, non seulement dans votre pharmacie, mais aussi dans votre assiette et réjouissez-vous de le voir pousser en abondance sur votre terrain.

 

Préparations culinaires

Le pissenlit, l'ami de votre foie

Comme l’ortie, vous pouvez utiliser toutes les parties de cette plante : les feuilles, les tiges, les fleurs et les racines. Ne jetez rien ! Le goût des feuilles se rapproche de la chicorée. Les fleurs rappellent en bouche celui du miel.

 

Où pousse-t-il ?

Il pousse dans toutes les parties du monde où le climat est tempéré, dans les près, les prairies, les champs et sur vos terrains en s’enracinant profondément dans le sol. Toutefois, il n’aime pas les terres trop humides. Il se pare de jolies fleurs jaunes au mois d’avril et mai.

 

Préparations culinaires

Le pissenlit en smoothie

  • – Les jeunes feuilles : Au printemps, ramassez les jeunes feuilles pour en faire des salades. Vous pouvez les ajouter à vos préparations comme :
  • – Potages
  • – Quiches
  • – Tourtes
  • – Omelettes
  • – Pâtés végétaux
  • – Fromages frais
  • – Les fleurs, les boutons. Les tiges florales jusqu’en septembre en les mariant à vos salades et à vos légumes. Vous pouvez les faire dégorger dans l’eau ou dans le sel.
  • – Les pétales : Utilisez-les pour la préparation de gelées, sirops ou liqueurs mais elles se boivent aussi en infusion. Elles décorent joliment vos plats, vos salades et vos desserts.
  • – Les boutons : Avec eux, vous pouvez également faire du chutney. Comme les cornichons, vous pouvez les conserver dans du vinaigre de cidre bio.
  • – Racines : Récoltez-les de septembre à mars. Vous les couperez en morceaux pour les manger cuits ou crus en salade. Rôties et séchées, vous pourrez les utiliser pour faire un substitut de café comme avec la chicorée. De plus cette boisson chaude à des vertus tonifiantes, diurétiques et laxatives.
  • – Consommez cette merveilleuse plante crue et en jus (extracteur)

 

Propriétés médicinales du pissenlit

Le pissenlit propriétés médicinales

Vous connaissez cette phrase : « Si tu manges du pissenlit, tu feras pipi au lit. » Pourquoi ? Parce que cette plante est diurétique d’où son nom pisse-en-lit ou pichaulit. Il draine les reins.

Il élimine le cholestérol, l’urée et l’acide urique. Idéal en cas de jaunisse, d’affections de la peau, de paresse de l’estomac, de goutte, de constipation, de rhumatismes, de diabète, d’artériosclérose, de troubles circulatoires, de cellulite.

C’est l’ami des foies paresseux. Il active l’action du foie et de la bile. L’extrait de cette plante double et même triple le volume de la bile excrétée. Il est un trésor pour un foie congestionné ou pour une insuffisance hépatobiliaire. Il nettoie l’estomac.

Récapitulatif de ce qu’il soulage :

  • Les rhumatismes
  • – La goutte
  • – Les affections hépatiques
  • – Il est recommandé dans les cas de :
  • – Diabète
  • – Dermatoses
  • – Cellulite
  • – Troubles biliaires (calculs)
  • – Inflammation chronique du foie
  • – Démangeaisons
  • – Dartres
  • – Eruptions cutanées
  • – Les racines mangées crues ou séchées bues en tisane ont une action :
  • – Dépurative
  • – Digestive
  • – Sudorifique
  • – Diurétique
  • -Tonifiante
  • – Fluidifiant sanguin
  • – Sur les troubles du métabolisme

 

Le pissenlit : conseils

les aliments alcalins médium Brigitte Dhéron

  • – Faites une bonne cure au printemps pour nettoyer votre organisme des déchets accumulés pendant l’hiver.
  • – Mangez les feuilles et les racines crues en salade. Préférez les feuilles bien vertes malgré une amertume plus prononcée. Les jeunes pousses sont moins concentrées en principes actifs.
  • – Lotion beauté : Lavez-vous le visage et les yeux avec une décoction de feuilles et de racines. Vous aurez le teint frais.
  • – Pour faire disparaître les taches de rousseur : Cueillez les fleurs au moment où elles commencent à s’ouvrir. Mettez une bonne poignée dans un litre d’eau pendant une demi-heure. Passez à travers un linge propre et fin. Lavez-vous le visage matin et soir avec cette eau.
  • – Buvez-le en jus frais car ses composants sont plus actifs et puissants.
  • – Préparez-le en sirop. Pour cela il vous faut : Un beau bol de fleurs de pissenlit fraîchement cueillies, 1 kg de sucre roux complet bio, ½ citron bio. Recette : Jetez les fleurs dans un litre d’eau de source froide. Portez à ébullition, laissez bouillir et retirez du feu. Laissez macérer toute la nuit. Pressez dans une passoire pour bien extraire le suc des fleurs. Dans 1 kg de sucre roux complet bio, verser le suc. Ajoutez le demi citron coupé en rondelle. Mettre dans un récipient à feu doux, sans couvercle. Laissez le liquide épaissir sans bouillir.Ce sirop ne doit pas être trop épais ni trop liquide. Ensuite régalez-vous en le tartinant sur du pain, avec ou sans beurre. En plus, c’est excellent pour votre santé !
  • – Verrue : Appliquez le suc blanc frais contenu dans les tiges sur les verrues.
  • – En collyre pour assainir la cornée. Une goutte de suc dans chaque œil.
  • – Sachez que cette plante ne connait pas le repos hivernal. Les feuilles poussent toute l’année.

Laisser un commentaire

Fermer le menu